Allez c’est parti !!

Une moto dont le pneu avant est en fin de vie :

Calé à l’arrière, elle ne peu plus se sauver.

Je débloque toutes les vis et retire les étriers le temps que la moto est au sol

Un cric avec une planche en bois pour protéger le dessous du moteur

Et je retire tout

Direction la machine à pneu et on vérifie le sens de rotation par rapport à la jante

Le pneu a été vidé de son air, l’ancien plomb retiré et désolé de la jante. On va maintenant le retirer de la jante.

Je ne remplace pas la valve cette fois-ci. J’enduis le nouveau pneu de savon et le positionne dans le bon sens par rapport à la rotation et c’est parti

Je relâche la pression des griffes qui maintiennent la jante en appui sur la machine et je procède au gonflage à vide afin que les flancs viennent bien en appui sur les bords de la jante. Et ensuite je met la pression qui va bien.

Ensuite direction l’équilibrage. Je le fais en statique

But du jeu : trouver le point le plus lourd. Faire tourner la jante manuellement et lorsqu’elle s’arrête, le point le plus lourd est donc en bas. Il faudra mettre les plombs en haut. Je procède avec de la patafix pour voir quelle quantité de plomb il me faudra. Je fais tourner la roue par tranche de 90° et elle ne doit pas bouger. Dès lors je peux coller définitivement les plombs : il m’aura fallu 20 grammes

Et ensuite je remonte le tout en oubliant pas de graisser l’axe de roue.

Je retire le cric, je bloque toutes mes vis et je remets en pression le circuit de frein en pompant plusieurs fois au levier.